samedi 27 juin 2015

Évariste : aliénation et hiérarchie



On a déjà évoqué le cas de Joël Sternheimer, docteur en physique théorique à Princeton, devenu chanteur pop sous le nom d'Évariste pour mai 68.
On notera, sur ce qui suit que notre gars, cofondateur du label artisanal "expression libre" avec Dominique Grange, était passé d'une pop délirante à la chanson à texte d'apparence plus classique.


Le côté gauchiste de notre sympathique personnage étant attesté par ce soin, cette passion, à se définir CONTRE ou ANTI (l'Anti-Antoine, l'Anti-Dutronc) à l'instar des multiples chapelles politiques de cette décennie.

Mais revenons à la perle rare : à placer quelque part entre Grothendieck et les Shadoks, voici une démonstration scientiste de l'écroulement prochain de la hiérarchie visible sur cette vidéo réalisée par Yves-Marie Mahé en 2012.

Ça vaut son pesant de nouilles au beurre, surtout la confrontation avec Louis Pauwells qui joue sans se forcer le rôle du vieux con de service.

Le tout fait un peu plus de 20 minutes.

video


Pour rappel du baroque de notre physicien, semble-t-il toujours en activité, une mise au point aux fans datant de 1967.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire